Jusqu’au 4 juin – Musée de la Révolution française - Domaine de Vizille : « L’hommage de la Révolution à Jean-Jacques Rousseau », exposition.
Le château de Vizille dans lequel le Musée de la Révolution française est installé n’est pas un lieu que l’on peut rattacher à la biographie de Jean-Jacques Rousseau. Tout juste peut-on dire qu’il s’en serait peut-être approché durant l’été 1768 passé à Grenoble et dans ses environs. En revanche, les collections du musée constituées depuis 1984, en raison de leur thématique, conservent des œuvres d’art de premier plan en rapport avec la place prééminente de Rousseau dans la vie intellectuelle, politique et sociale des contemporains de la décade révolutionnaire. C’est ainsi qu’à l’occasion du tricentenaire de la naissance du philosophe, le musée présentera une exposition consacrée à l’hommage de la Révolution à Rousseau qui comportera trois sections, chacune autour d’un des chefs-d’œuvre de la collection : le projet d’un monument national à Rousseau (autour de la terre cuite de Jean-François Lorta), son entrée au Panthéon (autour du dessin de Jean-Baptiste Hilaire), sa popularité (autour du cabinet de cire d’Orsy).
Une publication spécifique sur la statuaire de Rousseau de 1789 à 1800 complètera cette manifestation : Jean-Jacques Rousseau et son image sculptée (1778-1798).
Place du Château, 38220 Vizille. Accueil du musée : 04 76 68 07 35. www.domaine-vizille.fr

Le 11 avril à 20h – Valence, théâtre Bel Image : Les Rêveries, spectacle musical, création de Philippe Hersant. Par les Solistes de Lyon – Bernard Tétu et les Musiciens de l’Orchestre des Pays de Savoie.
Pour écrire les esquisses des Rêveries du promeneur solitaire, Rousseau part en promenade avec un jeu de cartes dans la poche sur lequel il inscrit ses notes en marchant. A partir de cette invitation à jouer et à rêver, Jean Lacornerie, directeur du Théâtre de la Croix-Rousse, et le compositeur Philippe Hersant ont créé Les Rêveries, en s’entourant du Choeur de Solistes de Lyon-Bernard Tétu, de l’Orchestre des Pays de Savoie, du comédien Marc Berman et du peintre Lionel Guibout. A travers ce spectacle sensible et vivant comme le rêve d’un grand enfant, ils vont à la rencontre de ce philosophe mélomane, « grand précurseur de la folie moderne ».

Spectacle décentralisé du Théâtre de la Ville.

Informations : 04 75 86 14 50 /
accueil.theatredelaville@mairie-valence.fr

Le 24 avril à 20h30 –
Grenoble, MC2

Le 27 avril à 20h30
– Chambéry, Espace Malraux
Orphée
, opéra de Gluck en version concert par l’Orchestre des Pays de Savoie et les Solistes de Lyon-Bernard Tétu sous la direction de Nicolas Chalvin. Livret français et version revisitée par Berlioz.
Nicolas Chalvin, directeur musical de l’Orchestre, a choisi de célébrer le philosophe avec Orphée, parce que Gluck et Rousseau, dans la seconde moitié du XVVIe siècle, se sont tous deux impliqués dans la réforme de l’opéra français. En s’attachant au resserrement de l’action, à l’authenticité de l’expression, au langage du cœur, Gluck mit en œuvre des théories dramatiques directement inspirées par les Encyclopédistes français. Rousseau, dont le rapport à la musique et à l’opéra fut complexe et évolua au cours de sa vie, suivit le travail de Gluck et s’enthousiasma pour Orphée qui réussit l’impossible : réconcilier l’art avec l’amour. Gluck écrivit une première version de son opéra en italien, Orfeo ed Euridice, créé à Vienne en 1762. Quelques années plus tard, il l’adapta, fit traduire le livret en français, ajouta de nombreux airs de ballets, conformément à la tradition de l’opéra français et le présenta à Paris avec un grand succès. En 1866, Berlioz, grand admirateur de Gluck, remania la partition et confia le rôle-titre à une mezzo soprano. L’action, qui retrace le mythe d’Orphée avec une issue heureuse, est ponctuée de choeurs admirables de variété.

Grenoble, MC2,réservations : 04 76 00 79 00.

Chambéry, Espace Malraux, réservations :
04 79 85 55 43.


« Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.

Jusqu’au 9 avril
– Saint-Quentin-Fallavier, Espace George Sand.
Informations : 04 74 95 56 01
Du 2 au 27 avril – Bourg-en-Bresse, Espace Rhône-Alpes.
Informations : 04 26 73 64 02
Du 10 au 28 avril – Lyon 7, bibliothèque Jean-Macé.
Informations : 04 78 96 48 30 /
bib7-jeanmace@bm-lyon.fr
Du 23 au 30 avril
– Tassin la Demi-Lune, médiathèque.
Informations : 04 78 34 09 13 /
mediatheque@villetassinlademilune.fr
Du 23 avril au 7 mai – Chambéry, Lycée Louis Armand
Du 24 avril au 5 mai – Lyon 8, médiathèque du Bachut.
Informations : 04 78 78 12 12/
mediatheque-bachut@bm-lyon.fr
L’exposition propose de suivre les pas de Rousseau au travers des territoires visités et de redécouvrir les grands thèmes de son œuvre.

Du 30 avril au 1er juin – Annemasse, Espace Rhône-Alpes.
Informations : 04 26 73 61 26



DANS LES TERRITOIRES :



L’AIN :

Bourg-en-Bresse :

Du 2 au 27 avril – Espace Rhône-Alpes : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.
Informations : 04 26 73 64 02.

Ferney-Voltaire :

Jusqu'au 4 novembre – Château de Voltaire : « Voltaire-Rousseau : l’éternel duel », exposition.
Exposition présentée par les associations voltairiennes de Ferney-Voltaire (la Société Voltaire, Voltaire à Ferney), le Centre international d’étude du XVIIIe siècle et le Fonds de dotation Voltaire, avec le concours du Centre des monuments nationaux.
Images fournies par la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel, la Bibliothèque de Genève, le British Museum de Londres, le Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency, la David Rumsey Historical Map Collection, la Bibliothèque nationale de France, le Musée des beaux-arts de Dijon et les Archives de la Maison royale des Pays-Bas.
Informations : 04 50 40 53 21 / ferney-voltaire@monuments-nationaux.fr

Jusqu’au 4 novembre : visites du château de Voltaire et du centre historique.
Informations : 04 50 40 53 21 / www.voltaire.monuments-nationaux.fr ou
04 50 28 09 16 / www.paysdevoltaire.com

Le 18 avril à 19 h – Château de Voltaire : « Giono et Rousseau », conférence de Jacques Mény, cinéaste et président des Amis de Jean Giono.
Cinéaste, spécialiste de l’oeuvre de Jean Giono, Jacques Mény analyse les différents aspects de la réception de l’oeuvre de Giono à la lumière de celle du citoyen de Genève. Souvent considéré comme un « nouveau Rousseau » — ce qui ne semble guère lui avoir plu — Giono cite explicitement son prédécesseur dans ses oeuvres. Avec l’ouverture de la Deuxième Guerre mondiale et la fin de ses illusions « humanistes », le romancier prend ses distances avec le philosophe ; critiquer Rousseau revient alors à faire son autocritique.
En partenariat avec l’association Voltaire à Ferney.
Entrée libre.

Le 19 avril à 20h30 – Cinéma Voltaire : Citoyen Rousseau, film de Jacques Mény.
Le cinéaste Jacques Mény éclaire l'émergence de la pensée politique du philosophe, à l’appui de ses récits biographiques. Réalisé en 2000, le portrait minutieux de Jean-Jacques Rousseau cerne à la fois l’être humain, né « infirme et malade » à Genève en 1712, et le philosophe habité par le « mythe de l’unité première ». Bénéficiant de commentaires érudits de plusieurs philosophes et théoriciens, dont ceux du spécialiste Jean Starobinski et de l’universitaire Belinda Cannone, le film alterne lectures, excursions sur les lieux de vie de Rousseau et scènes reconstituées avec, dans le rôle titre, Alexis Danavaras.
Projection proposée par l’association Voltaire à Ferney en partenariat avec l’association Cultures et Cinémas.

Le 26 avril à 19 h – Château de Voltaire : « L’influence de Rousseau sur le processus d’émancipation des peuples latino-américains au XIXe siècle », conférence d’Alicia Noemi Farinati, spécialiste en philosophie politique, professeur à l’Université de Buenos-Aires.
Parmi les penseurs des Lumières à avoir influencé les intellectuels de l’Amérique espagnole, Rousseau occupe une place prépondérante. Prenant appui sur l’exemple argentin, Alicia Noemi Farineti illustre l’apport de Voltaire et de Rousseau dans le fondement et la légitimation du nouvel ordre, l’affirmation des notions de souveraineté populaire et de contrat social, et la proclamation au droit à l’indépendance du peuple américain. Ce faisant, elle montre que des mots-clés comme ceux de « justice, liberté, égalité » ont permis le changement total de l’ordre établi et qu’ils forment la clef de voûte de la Constitution argentine de 1853.
En partenariat avec l’association Encuentro de dos Mundos.
Entrée libre. Informations : 04 50 40 18 56.


Oyonnax :

Le 28 avril à 16h – Médiathèque Municipale : rencontre avec Charles Juliet.
« Écrire, c’était m’élucider, creuser ma mémoire, dans mon inconscient ». Orphelin, Charles Juliet est confié à une famille de paysans suisses dans laquelle il grandit, à l’écart du plaisir de la lecture qu’il découvre plus tard. À 15 ans, le jeune homme écrit son premier roman, sans en toucher mot à personne. Publié sur le tard, Fragments tente de reconstituer le vie de cette mère qu’il n’a pas connue. De ces « années lentes » remontent également des rencontres importantes avec d’autres artistes : Michel Leiris, Bram van Velde, Raoul Ubac, Pierre Soualgesn Samuel Beckett… Il reçoit la reconnaissance du public avec L’Année de l’éveil, récit romancé de son expérience d’enfant de troupe. Il publie également aux éditions P.O.L un important Journal personnel en plusieurs volumes. Charles Juliet a pratiqué de nombreuses formes d’écriture: récits, théâtre, poésie, journal… et malgré cette diversité, son œuvre montre une singulière unité. Unité de thème d’abord, tant son œuvre est toute traversée par la recherche de soi.
Entrée libre. Informations : mediathèque@oyonnax.fr


LA DRÔME :


Valence :

« Patrimoine et paysages », promenades buissonnières. Visites guidées de Ville d’Art et d’Histoire autour de Rousseau. 
www.valence.fr/fr/loisirs/culture/rousseau-2012.html
Le 1er avril à 14h30 – La Baume-Cornillane
Le 8 avril à 14h30 – Montmeyran
Le 15 avril à 14h30 – Chabeuil
Le 22 avril à 14h30 – Beaumont-lès-Valence
Le 28 avril à 14h30 – Montélier
Le 29 avril à 14h30 – Portes-lès-Valence.
En partenariat avec l’association Mémoire Vivante. Rendez-vous devant les Mairies. A Portes-lès-Valence, rendez-vous à la Ferme de Tagenas.
Informations : 04 75 79 20 86.

Le 11 Avril à 20h – Théâtre Bel Image : Les Rêveries, spectacle musical, création de Philippe Hersant. Par les Solistes de Lyon – Bernard Tétu et les Musiciens de l’Orchestre des Pays de Savoie.
Dans le cadre de la saison culturelle du Théâtre de la Ville.
Réservations : 04 75 86 14 50 / accueil.theatredelaville@mairie-valence.fr


LA HAUTE-SAVOIE :


Annecy :

Le 8 avril à 14h30 : « Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau », visite commentée.
Laissez-vous guider par Jean-Jacques Rousseau, jeune homme qui arrive à Annecy en mars 1728. Découvrez le personnage, son parcours à Annecy et l'histoire de son éducation sentimentale de jeune homme.
Rendez-vous à l’angle de la rue du Pâquier et de la rue Notre-Dame, près du puits Saint-Jean.
Organisé par les Musées de l’Agglomération d’Annecy dans le cadre de l’Agglomération d’Art et d’Histoire. 
Informations : 04 50 33 87 30.

Le 28 avril à 19 h - Église Saint-François de Sales : « La Querelle des bouffons », Musique baroque, par les classes de chant et d'instruments anciens des Conservatoires à Rayonnement Régional d'Annecy et de Chambéry. Œuvres de Jean-Baptiste Lully, François Couperin, Jean-Philippe Rameau, Jean-Jacques Rousseau, Pergolèse.
La Querelle des Bouffons, ou Guerre des coins, est une controverse parisienne qui, au cours des années 1752-1754, a opposé les défenseurs de la musique française groupés derrière Jean-Philippe Rameau (le coin du Roi) et les partisans d'une ouverture vers d'autres horizons musicaux, réunis autour du philosophe et musicologue Jean-Jacques Rousseau (le coin de la Reine), partisans d'italianiser l'opéra français.
Concert organisé par les Conservatoires à Rayonnement Régional d’Annecy et de Chambéry.
Informations et réservations au Conservatoire d’Annecy : 04 50 33 87 18.


Annemasse :

Le 27 avril à 19 h – Bibliothèque : Jean-Jacques, spectacle. Mise en scène et jeu William Della Rocca.
A partir des Confessions de Jean-Jacques Rousseau.
Informations : 04 50 95 89 09.


Du 30 avril au 1er juin Espace Rhône-Alpes : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.
Informations : 04 26 73 61 26.


Seynod :

Le 3 avril à 18h30 – Mairie, salle de convivialité : « Rousseau-Voltaire : le combat des esprits », lecture publique, avec le Groupe Décembre.
Lecteurs : Françoise FOUQUET, Chantal FALETTO, Loïc RISSER et Christian TAPONARD.
Organisé par l’Auditorium de Seynod.
Entrée libre. Informations : 04 50 520 520.


Vétraz-Monthoux :

Les 14 et 15 avril – Parc de Haut-Monthoux : exposition sous chapiteau.
12 tableaux réalisés par plusieurs peintres de la région, professionnels et amateurs et inspirés par Jean-Jacques Rousseau : thèmes abordés au cours de son existence, lieux de sa vie.
Dans le cadre de la Fête des Plantes et du projet d’Annemasse-Agglo autour de Rousseau.
Contact : Noëmie, 04 50 37 32 09 / manifestations@vetraz-monthoux.fr


L'ISÈRE :

Bourgoin-Jallieu :

Le 5 avril à 20 h - Maison du Département : « Les valeurs républicaines de Rousseau », conférence par M. Hivert-Messeca, Docteur en Histoire.
Proposé par le Cercle Culturel et Philosophique.
Entrée libre.

Le 27 avril à 20 h – Auditorium de la médiathèque : rencontre avec Lionel Bourg.
En 2010, l’écrivain et poète Lionel Bourg a mis ses pas dans ceux de Rousseau avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, ce qui l’a conduit tout naturellement en septembre 2010 à séjourner à Bourgoin-Jallieu et à Maubec. Il viendra nous parler de sa rencontre avec Rousseau à travers ses deux livres : L’Irréductible et La Croisée des errances. À l’occasion de la rencontre, il lira des extraits de ses deux ouvrages qu’il dédicacera.
En partenariat avec la Librairie Majolire de Bourgoin-Jallieu.
Entrée libre. Inscription souhaitée au 04 74 43 81 67.


Eybens:

Le 24 avril, à partir de 18h - Odyssée, Médiathèque municipale : conférence et concert.
Mini-conférence proposée par Serge Coste sur la Querelle des bouffons et sur le rôle qu'y a joué Rousseau. (Sous réserve : présence de musiciens pour interpréter des extraits de la "Servante maîtresse" de Pergolese). A 20h30, concert "La servante maîtresse et la querelle des bouffons" dans l'auditorium, avec l'ensemble à cordes "Les aventuriers de l'archet perdu", direction Christine Antoine.
Entrée libre. Renseignements au 04 76 62 67 45


Grenoble :

Le 4 avril à 14h30 – Maison du tourisme : visite-lectures autour de Rousseau (un guide, un comédien).
La Ville de Grenoble participe à cette manifestation car Jean-Jacques Rousseau a séjourné à deux reprises à Grenoble. Son second séjour, du 11 juillet au 12 août 1768 est le plus marquant et constitue le fil conducteur de la visite guidée. Celle-ci permettra de découvrir non seulement les différents lieux fréquentés par le philosophe, les personnages qu’il a rencontrés à Grenoble mais également de se pencher sur sa personnalité, ses idées modernes pour l’époque et de bénéficier d’un nouvel éclairage sur ses œuvres les plus remarquables, grâce à la lecture d’extraits par notre comédien.
Organisée par l’Office de Tourisme de Grenoble.
Informations : 04 76 42 41 41.

Le 4 avril à partir de 15h – Pignol – Sainte Cécile : « Liberté individuelle et liberté politique chez Rousseau », café Lumières animé par Isabelle Martin, professeur des Universités, chargée de mission au CRDP de l’Académie de Grenoble.
Conversation autour du concept de liberté individuelle et de liberté politique avec Bernard Gittler, professeur de philosophie au Lycée Stendhal de Grenoble et co-scénariste du DVD « Jean-Jacques Rousseau, l’homme de la nature et de la Liberté » Projection d’un extrait du DVD et discussion autour de l’exploitation de ce DVD en classe animée par Bernard Gittler.
Partenariat entre la Délégation Académique aux Arts et à la Culture et le CRDP de l’Académie de Grenoble.
Entrée libre. Réservé en priorité aux professeurs de l’éducation.
Réservations : ce.daac@ac-grenoble.fr

Du 26 avril au 26 juillet - Bibliothèque d’étude et d’information : « Avatars de Rousseau. Héritage & postérités », exposition.
Les indices mis à jour révèlent que Rousseau s'est réincarné sous la forme d’avatars : révolutionnaires de 1789 ; écologistes ; romantiques, tels Stendhal ou George Sand ; socialistes ; indépendantistes algériens ; résistants ou collaborateurs français de la Seconde Guerre mondiale; musiciens, depuis Gluck jusqu’aux enfants chinois ; éducateurs, tels Maria Montessori et Célestin Freinet ; sans oublier des psychanalystes…
Avatars de Rousseau donnera un aperçu de l’héritage et des postérités de Rousseau, depuis sa mort jusqu’à nos jours.
Entrée libre. Informations : 04 76 86 21 00

Le 28 avril à 15h Bibliothèque d’étude et d’information : visite guidée de l’exposition « Avatars de Rousseau. Héritage et postérités ».
Inscription : 04 76 86 21 00. Bibliothèque municipale d’étude et d’information, 12 boulevard Lyautey, 38 000 Grenoble.

Le 24 avril à 20h30 – MC2 : Orphée, opéra de Gluck en version concert par l’Orchestre des Pays de Savoie et les Solistes de Lyon-Bernard Tétu sous la direction de Nicolas Chalvin. Livret français et version revisitée par Berlioz.
Réservations : 04 76 00 79 00.

Le 25 avril à 18h30 – Bibliothèque d’étude et d’information : « Rousseau téléphone maison : communication, accommodation, fiction », conférence de Jean-Damien Mazaré.
Dans le cadre de l’exposition « Avatars de Rousseau. Héritage & postérités ».
D’où vient Rousseau ? De quel espace ? Pourquoi veut-il y retourner ? Comment rétablir la communication avec cet inaccessible ? Peut-il s’accommoder à notre monde ? Quelle amitié peut le lui permettre ? Qui reconnaîtra que, malgré son étrangeté, il est des nôtres ? Pour répondre à ces questions, cette conférence croisera une lecture des Confessions avec un curieux avatar de Jean-Jacques, E.T. l’extra-terrestre (Steven Spielberg).



Parc Naturel Régional de Chartreuse :

Jusqu’au 13 avril – Saint-Laurent-du-Pont, mairie, salle  du Conseil : « Paysages de Chartreuse – exposition de gravures de Jean-Jacques Champin (1796 – 1860) », exposition organisée par les Amis du Parc de Chartreuse et la commune de Saint-Laurent-du-Pont.


Saint-Quentin-Fallavier :

Jusqu’au 9 avril – Espace George Sand : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.
Informations : 04 74 95 56 01.

 

LA LOIRE :


Saint-Étienne :

Le 5 avril à 18h – Université Jean Monnet, site Tréfilerie, Espace Culturel, Maison de  l’Université : rencontre et débat avec Georges-Arthur Goldschmidt et Claude Burgelin, animé par Stéphane Chaudier de l’Université.
Claude Burgelin est universitaire, et Georges-Arthur Goldschmidt  écrivain, essayiste et traducteur (Handke, Nietzsche, Kafka, Stifter). Ces amoureux fervents des écritures de soi apprécieront ce que leur art de vivre, de lire, de penser, d’écrire et peut-être d’aimer doit au grand Genevois habité par « l’esprit de solitude ».
Georges-Arthur Goldschmidt est l’auteur de Jean-Jacques Rousseau ou l’esprit de solitude avec une préface inédite de Lionel Bourg (Presses Universitaires de Lyon, 2012), et Claude Burgelin d’Autofiction(s) (Presses Universitaires de Lyon, 2010) et de La Philosophie de l’existence de Jean-Jacques Rousseau.
Organisé par la Médiathèque municipale dans le cadre de la carte blanche confiée à Lionel Bourg  pour illustrer le tricentenaire de Rousseau,


Marcoux :

Le 14 avril à 17h – Centre culturel de Goutelas : « La pensée politique de Rousseau », conférence-débat de Michel Maille, professeur émérite de Science Politique à Montpellier. Informations : 04 77 97 35 42.
 

LE RHÔNE :


Lyon :

Du 3 avril au 30 juin – Bibliothèque Municipale de Lyon, La Part-Dieu : « Entre Rhône et Alpes, les pérégrinations de Jean-Jacques Rousseau », exposition.
L’exposition se fixe un double objectif : à la fois présenter et narrer les années passées par Rousseau dans l’actuelle Région Rhône-Alpes, et proposer une réflexion sur le sens de cette partie d’un parcours unique. L’exposition aidera à renouveler notre regard sur la personne et l’œuvre de l’écrivain en présentant des documents souvent peu connus du public.
Informations : 04 78 62 19 41.
www.bm-lyon.fr / www.guichetdusavoir.org / www.pointsdactu.org

Le 4 avril à 18h30 – Bibliothèque Municipale de Lyon, La Part-Dieu : « Bellecour et le rossignol : Jean-Jacques Rousseau à Lyon », conférence de Michael O’Dea pour le vernissage de l’exposition « Entre Rhône et Alpes, les pérégrinations de Jean-Jacques Rousseau ».
« Bellecour et le rossignol » parce que deux passages risquent de résumer dans l'esprit du lecteur les séjours et traversées de Lyon racontés dans Les Confessions : le premier décrit une rencontre surprenante et amène Rousseau à formuler le terrible jugement que Lyon est la ville d'Europe « où règne la plus affreuse corruption », le second raconte une nuit délicieuse passée à la belle étoile. Contrastés, ni l'un ni l'autre ne donne une vision cohérente des rapports de l'écrivain avec une ville où il a passé un temps considérable. Des ouvrages et des lettres existent, cependant, qui permettent d'aller plus loin, pour saisir quelque chose de l'état d'esprit de l'écrivain en 1740-1741, lors du plus important de ses séjours lyonnais.
Michael O'Dea est professeur émérite à l'université Lyon 2 et membre de l'UMR LIRE. Dix-huitièmiste, il est, avec Jean-François Perrin, co-commissaire scientifique de l'exposition « Rousseau entre Rhône et Alpes ». Il est par ailleurs membre de la commission scientifique genevoise des célébrations du Tricentenaire, et a contribué à plusieurs ouvrages publiés en cette occasion.
Informations : 04 78 62 19 41.

Les 3, 10 et 24 avril de 19h à 21h – Bibliothèque du 4e arrondissement : ateliers d’écriture inspirés de l’OULIPO et animés par Estelle Feuvrier, de la Compagnie Les Dresseurs d'oreilles.
« Comment faire se rencontrer les mots de Jean-Jacques Rousseau et les contraintes littéraires oulipiennes, véritable laboratoire de la langue française, jubilatoire et poétique. Sur ces mots, pris un à un, faisons des exercices, afin de montrer tout ce qu'un mot ou un groupe de mots peut contenir d'inattendu si on se donne le plaisir de les scruter, les interroger et les manipuler. »
Informations : 04 72 10 65 41 / bib4@bm-lyon.fr

Le 4 avril de 14h à 15h30 – Bibliothèque du 6e arrondissement Jeunesse : Visite commentée des collections de conservation du Jardin botanique de Lyon et de son herbier, par Frédéric Danet.
Frédéric Danet est responsable de l'Herbier du Jardin botanique de Lyon.
Pour les enfants de 7 à 12 ans. Inscription : 04 72 83 15 72. Nombre de places limité.

Du 10 au 28 avril – Lyon 7, bibliothèque Jean Macé : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.
Informations : 04 78 96 48 30 /bib7-jeanmace@bm-lyon.fr

Du 24 avril au 5 mai – Lyon 8, médiathèque du Bachut : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.
Informations : 04 78 78 12 12 / mediatheque-bachut@bm-lyon.fr

Le 24 avril à 15h –Bibliothèque Municipale Part-Dieu : Les Chemins de l'exil : les dernières années de Jean-Jacques Rousseau,  film de Claude Goretta, Radio Télévision Suisse, 1978.
Deux parties : 1h34 et 1h43.
Informations : 04 78 62 19 41.

Le 24 avril à 15h – Bibliothèque Municipale de Lyon, La Part-Dieu : « Rousseau l’exilé », conférence de Jean-François Perrin.
Rousseau est un penseur en exil. Décrété passible d'emprisonnement en 1762, à cause de la Profession de foi du vicaire savoyard et du Contrat social, rejeté par Genève pour les mêmes raisons, il fut la conscience errante de son époque. Il le reste pour nous puisque l'indignation fut sa vocation. Auteur à succès, hier comme aujourd'hui, il y trouve pourtant un malentendu : comme Ovide parmi les barbares et comme Socrate parmi ses juges, ses semblables ne le comprennent guère : il leur parle en effet la langue de la nature que tout leur a fait oublier. Revenu à Paris après six ans d'absence, mais toujours décrété, l'ostracisé au cœur de la Cité se montre pourtant très attentif à tout ce qui s'y passe. Il y vaque, solidaire quoique solitaire, conversant avec les fleurs et préparant son âme à retrouver sa vraie patrie en écrivant ses Rêveries.
Jean-François Perrin est professeur émérite de littérature française à l'université Grenoble 3.
Informations : 04 78 62 19 41.

Le 24 avril à 18h – Lyon 7, bibliothèque Jean Macé: « Rousseau humain, trop humain », conférence d’Odile Nguyen-Schoendorff avec une contribution d’Yves Neyrolles.
Informations : 04 78 96 48 30 /bib7-jeanmace@bm-lyon.fr

Le 25 avril à 15h – Lyon 8, médiathèque du Bachut : déambulation contée par Guy Prunier jusqu’au jardin botanique de la Faculté de Pharmacie, dont le jardinier vous fera découvrir l'histoire, l'utilité et les plantes qu'il abrite.
Peut-être le conteur racontera-t-il l'histoire d'une « pauvre pomme », d'une femme et d'un serpent, ou les aventures de Kiki Pallu, qui faisait toujours un voeu au premier fruit de saison ; évoquera-t-il la fille soleil qui fit un jour fleurir l'âme d'un solitaire, les jardins que l'on s'invente et ceux où l'on s'invite : jardins végétaux et parfumés, jardins de chair où l'on s'aime, jardins de mots où poussent des poèmes ?
Tout public, à partir de 5 ans.
Inscription : 04 78 78 12 12.

Le 25 avril à 18h30 – Lyon 8, médiathèque du Bachut : « Les herbiers du jardin botanique et Jean-Jacques Rousseau », conférence de Frédéric Danet.
M.A.L. Claret de la Tourrette est reconnu mentor de Rousseau en matière de botanique. À partir de 1768, les deux amis herborisent ensemble en Chartreuse et dans le Pilat et échangent des échantillons. Ces échantillons sont aujourd'hui précieusement conservés au Jardin botanique de Lyon.
Informations : 04 78 78 12 12 / mediatheque-bachut@bm-lyon.fr

Le 28 avril à 10h – Lyon 7, bibliothèque La Guillotière : « L’évolution des relations parents/enfants », conférence de Jusitne Rollot, psychologue clinicienne.
« La place de l'enfant a beaucoup évolué à travers les siècles, et on est passé d'une autorité basée sur la soumission et la crainte à une autorité basée sur la négociation. Rousseau a été l'un des initiateurs de ces changements en insistant sur le fait qu'il faut respecter l'enfance, et que l'éducation doit permettre à l'enfant de révéler sa nature. Aujourd'hui, le regard sur l'enfant a beaucoup évolué et la notion de famille a elle aussi changé au fil de temps, il n'y a plus de modèle familial unique, il existe de nombreuses constellations familiales. Nous verrons quelles répercussions ces changements ont eu sur les relations parents enfants et en quoi la famille d'aujourd'hui est créative. »
Informations : 04 78 69 01 15 / bib7-guillotiere@bm-lyon.fr

Le 28 avril à 16h – Lyon 8, médiathèque du Bachut : « Plantes aromatiques et médicinales : cultures et utilisations », atelier animé par l’association Côté Jardins. Reconnaître les simples, apprendre à les cultiver et à les utiliser.
Public adulte. Inscription : 04 78 78 12 12.

Jusqu’au 22 avril – Galerie Françoise Souchaud : « Ecce Homo – Hommage à
Jean-Jacques Rousseau », avec les peintres Franta / Michel Carlin / Arnaud Franc / Guy Brunet. 35 rue Burdeau, 69001 Lyon.

Du 4 avril au 1er décembre – Archives Municipales de Lyon : « En toutes lettres… Correspondances privées. Lyon, 1760-1815 »,  exposition.
Les Archives de Lyon s’associent aux manifestations culturelles de l’année Rousseau en présentant des correspondances familiales de l’époque. La correspondance est un témoin privilégié de son époque. En tant que lien social, elle rappelle des moments douloureux ou joyeux de l’histoire, exprime des manières d’être et met en scène des états d’âme, des ambitions, des valeurs collectives ou des sensibilités individuelles. Lorsqu’elle relate des voyages ou évoque des atmosphères d’autrefois, la correspondance devient un vecteur de dépaysement.
« En toutes lettres… » propose un voyage épistolaire illustré de dessins, de tableaux, d’objets du quotidien et de documents d’archives, dans un parcours esthétique contemporain inspiré des atmosphères du 18e et du début 19e siècle.
Proposé par Anne Verjus, chargée de recherche au CNRS, laboratoire Triangle.
Informations : 04 78 92 32 50  / aml@mairie-lyon.fr

Le 3 avril à 19h – Archives municipales de Lyon : concert inaugural par le Chœur Britten, dirigé par Nicole Corti.

Du 10 au 28 avril – Lyon 7, bibliothèque Jean Macé : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.

Du 24 avril au 5 mai – Lyon 8, médiathèque du Bachut : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.

Le 25 avril à partir de 16h - Lyon 4, IUFM Université Lyon 1 : conférences et concert.
Deux conférences sur les questions d'éducation et de pédagogie musicale chez Rousseau, avec Alain Mougniotte (IUFM, Université Lyon 1), sur le thème "Rousseau et l’éducation", et Jean-Luc Perrot (IUFM, Université Lyon 1), sur le thème "Jean-Jacques Rousseau, Michel Corrette : deux conceptions de la pédagogie musicale au XVIIIe siècle".
Après ces conférences, suivies de tables rondes, un concert composé d'extraits des "Consolations des misères de ma vie", de Rousseau (airs, romances, duos), aura lieu à 18h, avec un groupe d'étudiants du Département de musique et musicologie (Lyon 2), dir. P. Saby.
IUFM, Université Lyon 1, 5 rue Anselme, Lyon 4e (Clos Jouve), Amphi Louise Michel.


Vallon de Rochecardon :

Jusqu’au 23 juin, un samedi sur deux, de 14h30 à 17h30 : sorties nature « La botanique à la manière de Jean-Jacques Rousseau ».
Observation des fleurs dans différents lieux du vallon de Rochecardon (Champagne au Mont d’Or, Saint Didier au Mont d’Or, Limonest, Lyon 9ème), selon la méthode extraite des Lettres élémentaires sur la botanique de Jean-Jacques Rousseau, destinées à l’éducation de la fille de Madame Delessert née Boy de la Tour. Le vallon fut parcouru jadis par Jean-Jacques Rousseau, accueilli en 1768 et 1770 par la famille Boy de la Tour, propriétaire du château de Rochecardon.
Collection d’herbiers collectifs pour une exposition en juin et septembre.
Sorties gratuites. Inscription obligatoire. Groupes limités à 15 personnes. Participation à deux sorties minimum.
Association Roch'nature.
Inscriptions : 04 78 35 87 85 / rochnature@gmail.com
www.rochnature.wordpress.com  


Tassin la Demi-Lune :

Du 23 au 30 avril – Médiathèque : « Le Magasin d’idées », exposition itinérante Pandora.

Le 26 avril à 14h30 – Médiathèque : Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau, lecture par la compagnie des ArTpenteurs. Dans le cadre du réseau des Textes à Dire.
Informations : 04 78 43 09 13.

 

LA SAVOIE :


Chambéry :

Jusqu’au 20 avril – Hall du Centre Hospitalier : « Le cas Rousseau », exposition.
Entrée libre. Tout public. Informations : 04 79 96 59 88.

Jusqu’au 15 avril – Divers collèges du bassin chambérien : « Reflets et travestissements de la pensée », travaux photographiques réalisés par des élèves du lycée Vaugelas.
Dans son Discours sur les sciences et les arts de 1750, Rousseau développe une critique radicale des arts. Des élèves de Première et de Terminale du lycée Vaugelas ont lu cet écrit, et ont réagi à cette critique. Ils ont retenu une phrase, une idée. Puis en visitant les Charmettes, ils ont mis en image cette idée. Le résultat constitue une exposition de 16 panneaux photographiques, Le visiteur dispose des  citations à l'origine des images et peut ainsi chercher à retrouver quelles images correspondent à quelles citations. En ne donnant pas dès le premier abord le couplage des citations et des images, le visiteur est ainsi invité à regarder autrement les images et à lire autrement les phrases de Rousseau. Ce dispositif a pour fonction de créer un autre rapport aux images et aux mots, un rapport critique et philosophique.
Proposé par Laurent Bachler, professeur de philosophie, et Serge Piaton, professeur de lettres.
Entrée libre. Tout public. Informations : laurent.bachler@ac-grenoble.fr

Le 3 avril à 19 h – Médiathèque Jean-Jacques Rousseau : « Où en est la démocratisation culturelle ? », conférence de Bernard Lahire, professeur de sociologie à l’ENS de Lyon et directeur du Groupe de Recherche sur la Socialisation à l’Université de Lyon.
Le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau est l’occasion de repenser l’actualité de son oeuvre romanesque, mais aussi politique. Le Contrat Social, comme le rappelle Bruno Bernardi, bouleverse la notion même de souveraineté : celle-ci s’exerçait auparavant sur le peuple alors qu’elle doit désormais être prise en charge par le peuple. Mais quelle souveraineté le peuple peut-il exercer sans esprit critique, sans cette autonomie de la pensée que revendiquait Kant dans son article Qu‘est-ce que les Lumières ? Or ce que l’on a longtemps appelé « démocratisation culturelle » portait cette ambition d’une culture pour tous, laquelle rend possible une autonomie de la réflexion. Et cependant, nombreux sont les observateurs qui constatent depuis plusieurs années l’échec de ce processus. Les bibliothèques de Chambéry proposent de réfléchir à ce qui peut être (et ce qui est déjà) entrepris pour relancer l’idée de la culture pour tous. Un échange permettra ensuite aux participants de partager leurs visions d’une nouvelle démocratisation de la culture.
Proposé par la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau.
Entrée libre. Adultes. Informations : 04 79 60 04 04,
 
Le 4 avril de 17 h à 19 h – Amphithéâtre, Université de Savoie : « Retour sur l’Émile », cours public assuré par Jean-Pierre Carlet.
Nos élèves lisent de moins en moins. La culture, pour la plupart de nos concitoyens, part à vau-l’eau, est-ce la faute à Rousseau ? Rousseau qui, pour son Émile, refuse les fables, affirme « Je hais les livres », enfin, ne cesse de rejeter l’instruction verbale au motif qu’elle est plus une leçon de crédulité que de savoir. Cependant, Émile ou de l’éducation est bien un livre. Cependant, l’éducateur n’est pas sans dispenser des paroles de même que le personnage d’Émile ne cesse de s’approprier de signes pour pouvoir devenir un homme authentique. Qu’en est-il donc du statut des signes dans la conception rousseauiste de l’éducation ? La question engage aussi bien le sens des concepts de « nature » et de « liberté » dans l’oeuvre de Rousseau que l’usage que la pensée contemporaine de l’éducation est autorisée à faire du nom de « Rousseau ».
Proposé par l’Université de Savoie.
Entrée libre. Tout public. Contact : pascal.bouvier@univ-savoie.fr

Le 14 avril à 17 h – Amphithéâtre de l’Université de Savoie : « Sur les pas de Jean-Jacques Rousseau dans les rues d’Annecy », conférence de Pierre Lanternier, assistant de conservation aux Archives municipales d’Annecy et membre de la Société des Amis du Vieil Annecy. 
Les séjours annéciens de Jean-Jacques Rousseau, les lieux qu’il a parcourus,  ceux qu’il a décrits dans Les Confessions (la petite maison que louait Madame de Warens, le passage où a eu lieu la rencontre, le four…), les personnages qu’il a rencontrés…
Proposé par la société des amis du vieux Chambéry.
Entrée libre. Tout public. Informations : 04 79 85 40 63.

Du 17 avril au 8 septembre – Galerie Eurêka : « Secrets d’abeilles, une histoire d’ailes et de miel », exposition conçue par ALTEC CCSTI de l’Ain.
L’exposition nous emmène à la découverte d'Apis mellifera et des trésors de la ruche. Pour la commémoration du tricentenaire de la naissance de Rousseau, une exposition complémentaire sera mise en place pour évoquer un aspect peu connu dans la vie et l'oeuvre du philosophe dont sa fascination pour les abeilles, en lien avec le Musée des Charmettes, dans le cadre du projet d'implantation d'un rucher dans le jardin de la maison.
Proposé par Louis Hugonnard.
Informations : 04 79 60 04 25 / galerie.eureka@ccsti-chambery.org

Le 24 avril à 17h - Bibliothèque Universitaire du Bourget-du-lac (bâtiment 17 Hautecombe) : "Rousseau, un marcheur dans la nature en quête d'une nature de l'homme", conférence de Philippe Vadrot, Université de Clermont-Ferrand (STAPS), et lecture de textes de Rousseau par Bernard Boda.

Le 27 avril de 9 h à 18 h – Université de Savoie, campus de Jacob-Bellecombette : «Écrire la nature : Rousseau et l’expérience des Alpes», journée d’études.
Rousseau incarne une réflexion philosophique, politique et esthétique qui joue sur des frontières, des limites tant avec son temps et ses multiples influences qu’avec la géographie qu’il parcourt ; il est aussi bien Genevois que Savoyard, Lyonnais que Turinois. Mais il est surtout celui qui va écrire sur la nature ou écrire la nature en fondant une sensibilité nouvelle et en bouleversant le rapport du sujet à celle-ci. Cette nouvelle écriture de la nature se fait dans un cadre imaginaire et symbolique particulier,  celui de la montagne. Sans tomber dans le régionalisme, il conviendra de montrer comment l’extérieur joue sur l’intérieur et comment le sentiment de la nature, le concept de nature, tirent une partie de leur force et de leur source d’une expérience singulière qui marqua Rousseau dans ses marches et voyages dans les Alpes. Ceux-ci étant en définitive bien autre chose qu’un décor : ils seraient un véritable révélateur de sens. Bachelard, Gilbert Durand et Jean Burgos ont mis en valeur cette puissance des forces matérielles sur la réflexion. La montagne parente m’accueille mais me résiste aussi.
« Tous ces objets résistants portent la marque des ambivalences de l’aide et de l’obstacle. Ils sont des êtres à maîtriser. Ils nous donnent l’être de notre maîtrise, l’être de notre énergie » (Bachelard, 1947).
Programme sur http://www.lls.univ-savoie.fr/index.php?dossier_nav=1282
Entrée libre. Tout public.

Le 27 avril à 20h30 – Espace Malraux : Orphée, opéra de Gluck en version concert par l’Orchestre des Pays de Savoie et les Solistes de Lyon-Bernard Tétu sous la direction de Nicolas Chalvin. Livret français de Pierre-Louis Moline. Version revisitée par Berlioz en 1866.
A l’issue du concert, retrouvez Nicolas Chalvin, directeur musical de l’Orchestre des Pays de Savoie.
Á 19H30, propos d’avant concert : Michaël O’Dea explore l’oeuvre d’Orphée avec le public. Entrée libre. Informations : 04 79 85 55 43.


HORS RÉGION :


Pour connaître les projets et les activités de nos partenaires, consulter leurs sites respectifs :

Genève : www.ville-ge.ch/culture/rousseau

Dijon : www.acascia-dijon.fr

Montmorency : www.ville-montmorency.fr

Le Val d’Oise : www.rousseau-2012.fr