Ce qui s’est dit dans chaque groupe est ensuite présenté à l’ensemble des deux classes réunies, ce travail de mise en commun permettant de relever les idées fortes qui semblent se dégager.
Enfin, chaque grand aide un petit à réaliser un court texte ou un dessin reprenant des idées de la discussion, ce qui permet de garder une trace, par la suite exploitable de multiples façons.

De telles rencontres pourraient se faire autour de quelques grandes idées de la pensée de Rousseau. Quelques-unes de ses citations pourraient être le point de départ de ces échanges. La richesse, l’inégalité, la reconnaissance, la beauté de la nature, l’éducation (est-ce savoir beaucoup de choses ?), la propriété (quels problèmes y a-t-il à dire « C’est à moi » ?)... La pensée de Rousseau, riche et protéiforme, permet de nombreuses directions de travail et d’échanges.
Ces goûters présentent de nombreuses pertinences pédagogiques. Ils permettent à des élèves de Terminale de comprendre comment un questionnement peut aider à préciser une pensée et à la faire progresser. Les plus jeunes rencontrent la philosophie sous un angle familier, « quotidien » et font un effort particulier pour formuler leur pensée et leurs idées.

Cette capacité qu’ils peuvent développer à ouvrir leur pensée aux autres, à la rendre publique en quelque sorte, est plus qu’un simple apprentissage du débat. Elle participe à la construction tout à la fois de la personne et de la citoyenneté. C’est cela aussi, l’héritage de Rousseau.

Professeur d’école ou Enseignant en philosophie, si vous souhaitiez mener une expérience similaire et avoir des informations supplémentaires, merci de vous rapprocher des contacts suivants :

Académie de Lyon : Catherine Lachnitt    catherine.lachnitt@ac-lyon.fr
Académie de Grenoble : Guy Cherqui      guy.cherqui@ac-grenoble.fr

La Région Rhône-Alpes peut également vous apporter des informations sur le contexte général de
Rousseau 2012 : ebaracetti@rhonealpes.fr