Musée de la Révolution française
Domaine de Vizille
1er mars - 4 juin 2012

À partir des œuvres qu’il conserve et qu’il souhaite mettre particulièrement en valeur à l’occasion du tricentenaire, le musée présentera au printemps 2012 une exposition consacrée à l’hommage de la Révolution à Rousseau : le projet d’un monument national à Rousseau (autour de la terre cuite de Jean-François Lorta), son entrée au Panthéon (autour du dessin de Jean-Baptiste Hilaire), sa popularité (autour du cabinet de cire d’Orsy). 

Le premier sujet, sans doute le moins connu du grand public puisque le projet n’a pas abouti, est néanmoins celui qui a interpellé le plus les artistes et dont il  subsiste un nombre significatif de témoignages sous la forme de maquettes en terre cuite ou en plâtre qui furent soumises à l’approbation des jurys de l’époque. Leurs auteurs se comptent parmi les plus grands sculpteurs de la fin du XVIIIème siècle : Claude-André Deseine, Jean-Antoine Houdon, Jean-François Lorta, François Masson, Jean-Guillaume Moitte, Jean-Baptiste Stouf. 

Le Panthéon français sera au cœur de la deuxième section avec en première place la vue de l’édifice devant lequel est abandonné le char de la pompe-funèbre de Rousseau, exécutée par Jean-Baptiste Hilaire peu après la panthéonisation du philosophe et récemment acquis avec l’aide de l’État et de la Région Rhône-Alpes. Des œuvres d’Hubert Robert, Pierre-Antoine Demachy, Alexandre Brongniart et Abraham Girardet, évoqueront les journées  des 13 et 14 octobre 1794.

Enfin le célèbre cabinet de cire d’Orsy représentant Voltaire, Rousseau et Franklin devisant aux Champs-Élysées, permettra de rendre compte de l’immense popularité de Rousseau à l’époque révolutionnaire.